A propos

A propos...

 

 

Fabrice Violante est née en 1966. Il étudie à l'école des Beaux-Arts de Toulon, puis de Lyon ou il a eu entre autres professeur Bernard Frize. Fabrice se revendique plasticien; en effet, pour lui le concept, le discours sur l'oeuvre, compte autant que l'oeuvre elle même; en conséquence, il aurait pu choisir n'importe quel médium pour s'exprimer. Toutefois, par goût, il a choisi la peinture.

 

D'ailleurs, il accepte d'être situé dans la tradition picturale et il insère son travail dans la lignée des démarches successives de la peinture, posant de manière forte la question de la peinture en tant que sujet..

 

Propos de S. Bergeron.

 

 

 

                                            

 

Titanic. (Fais le toi même).

 

Le Titanic est une boite de maquette trouvèe chez le marchand de jouets.

A l'intérieur de cette boite se trouve des plaques avec des pièces à assembler (les grappes).

Les peintures se sont inspirées de ces grappes pour fabriquer un montage de 24 pièces en noir et blanc puique la maquette n'est pas encore peinte ni montée.

L'ennui surgissant parfois, les peintues dérivent vers un autre language qui se fait par lui-même.

Paysage camouflage.

 

Le point de départ est venue de la couleur de camouflage qui imite la nature pour se fondre à l'aperçu, là c'est le paysage qui se camoufle de sa propre peau.

 

Il est aussi appelé "Jungle" (il faut le dire à l'Anglaise) à cause de sa ou ses compositions qui rendent l'ensemble un peu cahotique dans la lecture.

 

On retrouve dans ces motifs des architectures, mais vides. On trouve aussi une visite de la peinture de paysage comme avec Monet et ses meules, Seurat revisité par G. Richter puis revisité par le camouflage...

 

L'ordre et l'architecture d'accrochage est aléatoire, c'est une manière de laisser le travail en suspension provisoire.  En fonction du jour et de la lecture du lieu ou il doit être déposé.

 

Dummy company.

 

Le titre a été trouvé après les peintures. Je cherchais une traduction en Anglais  du mot poupée sur le net, puis je me suis laissé emporter par les propositions de déclinaisons. J'ai donc trouvé :

 

Dummy company = société fictive.

 

Ce terme m'est apparu tout à fait approprié puisque les motifs utilisés pour composer les peintures sont des petits jouets trouvés dans une boutique spécialisée dans les maquettes de train.

Il n'y a pas de fond, si, un gris assez neutre pour ne pas situer la scène et travailler la couleur, la forme et la lumère.

Les scènes sont représentées de manière frontale, mais vues de dessus.

 

L'installation se fait sur le même principe que pour "les Camouflage" et les autres.

Une série s'est dejà vue se combiner avec une autre.

© Fabrice Violante 2014/2015/2016/2017/2018/2019